LE PHOTOGRAPHE IGNORANT — §VI

L’image insai­siss­able

PI-PAGE 00La réal­ité, dans notre cerveau, ne serait pro­pre­ment rien qu’une col­lec­tion d’instantanés. Suc­ces­sion d’états pré­caires, fuyants et insai­siss­ables, la présence immé­di­ate au monde pour­rait être regardée comme un flux courant qui empêcherait tout espoir de l’embrasser dans sa total­ité d’un seul regard. L‘objet ne serait aussi que phan­tasme et l’image pure fic­tion? La ques­tion préoc­cupe les penseurs depuis tou­jours. Si Pla­ton avait pu con­naitre la pho­togra­phie, l’aurait-il sûre­ment con­damnée de la même façon, qu’au nom d’une cer­taine con­cep­tion de la bonne com­préhen­sion du monde, il voulut expulser la poésie de la cité. Les poètes sont dan­gereux car ils don­nent aux hommes l’image d’une nature sub­jec­tive. Pour com­pren­dre l’humain il faut —estimait-il— con­tem­pler l’idée de l’homme dans “le ciel des idées“ plutôt que de s’attacher à sa mépris­able diver­sité! Aux sor­tilèges fluc­tu­ants de la per­cep­tion, le philosophe de l’Académie choisit la lente péné­tra­tion de l’absolu. Pour lui, seuls ceux de son rang peu­vent regarder le soleil en face! Affir­ma­tion d’autant plus récus­able vu que ce qui est beau dans le soleil ce n’est pas l’astre lui-même mais la lumière qu’il porte sur les choses. Mais une telle

Suite par http://www.numilog.com/363742/Le-Photographe-ignorant.ebook

Posted in Uncategorized | Leave a comment

LE PHOTOGRAPHE IGNORANT — §V

La représen­ta­tion du monde

02-Zambie-Kafue-tronc d'arbreSocrate avança que la Vérité n’est pas sépara­ble de celui qui l’énonce au moment où il l’énonce [obser­va­tion que la sci­ence quan­tique réaf­firme en soulig­nant le rôle pré­dom­i­nant de l’observateur dans une expéri­ence]. C’était ainsi dire qu’il existe autant de sig­ni­fi­ca­tions du monde qu’il y a de regards qui s’y por­tent. La réal­ité du vis­i­ble se com­poserait ainsi de tous les pos­si­bles de la vision! Elle serait l’ensemble des voir, un réser-voir où chaque indi­vidu puise ses pro­pres images. L’infinité de prises que l’objet pro­pose à son obser­va­teur sem­ble le met­tre à jamais hors de portée. On aura beau mul­ti­plier les regards, la somme de ceux-ci —seraient-ils des mil­liards— ne don­nera jamais la vérité sur les choses en elles-mêmes. Il faut, en con­séquence, con­venir, avec Kant, Schopen­hauer et Niet­zsche [pour n’en référer qu’aux penseurs les plus célèbres], qu’il n’est pas pos­si­ble d’accéder aux choses mais seule­ment d’en avoir des représen­ta­tions. «Rien n’existe comme objet en dehors de ma représen­ta­tion», for­mule Kant dans son Esthé­tique tran­scen­dan­tale. «Le monde n’existe absol­u­ment que comme représen­ta­tion» énonce Schopen­hauer dans Le monde comme volonté et comme 

Suite par http://www.numilog.com/363742/Le-Photographe-ignorant.ebook

Posted in Uncategorized | Leave a comment

LE PHOTOGRAPHE IGNORANT — §IV

L’art lépi­dop­tère

DSC_7969.bisLe faiseur d’images butine le monde comme le papil­lon, s’en délecte et sans cesse le ques­tionne. Il en dis­pose à la manière d’un vagabond, péri­patéti­cien qui, au hasard de ses flâner­ies, se posant ici ou là, inter­roge ses inter­locu­teurs jusqu’à les faire douter du bien fondé de leur point de vue. La pho­togra­phie procède, elle aussi, de la maïeu­tique. Dans le droit fil socra­tique, elle utilise spon­tané­ment la même tech­nique de révéla­tion qui con­siste, après avoir tant ques­tionné, à ne retenir chaque fois, par ajuste­ments et appré­ci­a­tions suc­ces­sifs, qu’une seule réponse à chaque étape du chem­ine­ment. Art lépi­dop­tère de la dis­con­ti­nu­ité et de la muta­tion, la pho­togra­phie délim­ite le présent. Le révélant dans ce qu’il a d’unique et de fugi­tif, elle en fait l’acte fon­da­teur d’une vérité qui ne dit pas son nom mais dont la sur­ve­nance s’accorde avec l’absolu d’une l’expérience. Dans le monde des formes, il n’y a pas de dis­cours car chaque image est […] un sujet, tout d’un bloc, pré­tend Plotin*. Cir­con­scrite en son esthé­tique, la photo sera bien perçue comme une total­ité même si elle ne mon­tre pas tous les aspects de son sujet. Intu­ition pure, le voir ne se laisse pas démon­trer. Il ne

Suite par http://www.numilog.com/363742/Le-Photographe-ignorant.ebook

* Philosophe grec, fon­da­teur du néoplatonisme.

Posted in Uncategorized | Leave a comment