Sophie de Wilde: Photographe de la beauté sous-marine

 En sou­venir de la pre­mière femme pho­tographe sous-marin

Les pho­togra­phies sous marines de ce site ont été réal­isées par Sophie de Wilde. La mer qu’elle aimait tant l’a trahie voici treize ans déjà. Il sem­ble pour­tant que c’est hier! Elle a ren­con­tré son trag­ique des­tin dans un acci­dent encore inex­pliqué, au large de Mar­seille, sur les tombants du Grand Con­gloué. Une plaque com­mé­mora­tive y a été immergée par ses amis plongeurs où il est gravé une phrase qu’Oscar Wilde sem­ble avoir écrit spé­ciale­ment pour elle: «On ne voit bien la vie que lorsqu’on en voit la beauté». Sophie a pho­tographié les beautés sous-marines dans le monde entier, de ma mer d’Irlande à celle de Corail, de la mer Rouge à celle de Tas­manie, de la mer des Antilles à celle des Mal­ouines… Elle a écumé, pen­dant vingt ans les océans Paci­fique, Atlan­tique et Indien, mais tou­jours elle est rev­enue vers ses eaux de prédilec­tion, celles où le com­man­dant Cousteau lui a appris à plonger, la Méditer­ranée qui s’est refer­mée si bru­tale­ment sur elle. Sophie de Wilde a pub­lié de nom­breux livres avec son mer­veilleux com­parse d’écriture Yves Pac­calet. Aussi beau­coup d’articles, d’expositions. Elle pas­sait régulière­ment à la radio et à la télévi­sion. Mais surtout elle a fait école. Sa façon de voir la mer, respectueuse, intimiste et métic­uleuse a inspiré de nom­breux pho­tographes. Mais ses pho­tos restent iné­galées. Car elle avait l’œil, une façon de voir très par­ti­c­ulière que ses études artis­tiques et son métier de direc­trice artis­tique avaient façonné. Elle a su, avec gen­til­lesse et déter­mi­na­tion, s’ouvrir un monde jusque là essen­tielle­ment réservé aux hommes. Pre­mière femme à exercer pro­fes­sion­nelle­ment la pho­togra­phie sous-marine, elle est, dans son domaine, dev­enue une légende. Sophie était non seule­ment ma femme mais mon alliée, ma com­plice. Nous avons voy­agé sou­vent ensem­ble, avons tra­vaillé ensem­ble, avons réal­isé des livres ensem­ble, avons ri, chanté et pleuré ensem­ble. Il en reste aujourd’hui, date anniver­saire de sa nais­sance, quelques albums incom­pa­ra­bles et d’innombrables prises de vues. Mais il demeure surtout le sen­ti­ment d’avoir aimé et trans­mis cet amour, le sen­ti­ment d’avoir vécu. more Sophie’s pictures

Give a look on Amazon

This entry was posted in Africa, America, Antartica, Asia, Europe, Oceania, Underwater world and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>